L’État de droit contaminé par le coronavirus : que deviennent les migrants en situation de pandémie ?

Par Salim Chena,
chercheur associé au LAM

L’actuelle pandémie mondiale a rebattu, au moins temporairement, les cartes de la « mondialisation heureuse » des tenants du libre-échange, de la croissance sans frein, de l’unipolarité de relations internationales dominées par la victoire définitive des libéralismes tant politique qu’économique, bref de la perspective de la « fin de l’histoire ». Continuer la lecture de « L’État de droit contaminé par le coronavirus : que deviennent les migrants en situation de pandémie ? »

Un confiné parmi d’autres à Pondichéry

Anthony Goreau-Ponceaud
Institut Français de Pondichéry, UMIFRE 21 CNRS MEAE, LAM

Ce texte fait partie d’un ensemble de témoignages des chercheurs du LAM diffusés sur la lettre spéciale du laboratoire : « LAM au temps du corona ».

Le temple Arulmigu Manakula Vinayagar avant le lockdown.

Le temple Arulmigu Manakula Vinayagar pendant le lockdown.

Le temple Arulmigu Manakula Vinayagar dédié à Ganesh. Ce temple jouit d’une importante fréquentation à la fois par les habitants permanents mais également par les touristes (Indiens et étrangers). A l’instar de l’ensemble des lieux de culte, il est fermé depuis le lockdown. © A.Goreau-Ponceaud

Le mardi 17 mars, après une réunion d’équipe se déroulant durant une bonne partie de la matinée, le directeur de l’Institut Français de Pondichéry (où j’effectue ma délégation CNRS depuis décembre 2018, après une arrivée tardive), Frédéric Landy, prend la décision de fermer l’Institut et nous encourage à rester confinés au sein de notre domicile et à nous organiser au mieux pour effectuer nos tâches en télétravail. Cette décision est accueillie avec soulagement par certains, et pour d’autres c’est surtout la surprise et l’étonnement qui dominent leurs émotions car rien ne semble indiquer une quelconque situation de crise côté indien. Continuer la lecture de « Un confiné parmi d’autres à Pondichéry »