L’État de droit contaminé par le coronavirus : que deviennent les migrants en situation de pandémie ?

Par Salim Chena,
chercheur associé au LAM

L’actuelle pandémie mondiale a rebattu, au moins temporairement, les cartes de la « mondialisation heureuse » des tenants du libre-échange, de la croissance sans frein, de l’unipolarité de relations internationales dominées par la victoire définitive des libéralismes tant politique qu’économique, bref de la perspective de la « fin de l’histoire ». Continuer la lecture de « L’État de droit contaminé par le coronavirus : que deviennent les migrants en situation de pandémie ? »

Afrique du Sud : la xénophobie qui cache la forêt

Joëlle Palmieri, chercheure associée à LAM. Réduire les causes des émeutes xénophobes sud-africaines de ce début du mois de septembre 2019 aux seuls forts taux de chômage et de pauvreté est un leurre. L’image que renvoient ces mouvements – foule d’hommes armés de gourdins, de pierres, de machettes ou de haches, passant à tabac ou massacrant sur leur passage des « étrangers » (le plus souvent venus d’autres pays d’Afrique), détruisant leurs commerces ou brûlant des bâtiments – demande à interroger le passé ségrégationniste du pays et la violence dont il en a hérité.

Continuer la lecture de « Afrique du Sud : la xénophobie qui cache la forêt »

Dak’Art 2018, in et off

Par Guy Lenoir, MC2A

Après avoir fait longtemps « cavalier » seul sur le continent, aux côtés de l’Afrique du Sud, le Sénégal et sa Biennale « Dak’Art » se retrouvent au cœur de l’actualité des arts de tout le continent. Malgré le manque de couverture médiatique internationale, cette manifestation culturelle rayonne bien au-delà des frontières du pays. Continuer la lecture de « Dak’Art 2018, in et off »

À l’angle de la 5th Avenue et de la 42th Street

5th-avenue-42th-street

En découvrant cette scène à l’angle de la 5th Avenue et de la 42th Street, alors que l’été indien donnait à Manhattan des couleurs accueillantes, j’ai été saisi par une sorte de  contrariété. Pourtant, cette image de travailleurs noirs cirant les chaussures de cadres blancs est familière à ceux qui fréquentent les grandes capitales africaines. Mais quelques éléments supplémentaires donnaient à l’instantané une dimension nouvelle. Continuer la lecture de « À l’angle de la 5th Avenue et de la 42th Street »