Archives par mot-clé : ports

Le « port colonial », un concept opératoire pour les historiens des périodes moderne et contemporaine ?

Quelques semaines avant que ne se tienne, à Sciences Po Bordeaux1, un colloque sur les représentations des villes portuaires, colloque qui fait une place importante aux ports non européens et à leurs représentations, il semble intéressant pour l’historien de se poser la question de la pertinence du concept de port colonial ou plus exactement, de port en situation coloniale, d’autant que, alors que se développent les approches d’histoire globale et connectée, la nouvelle histoire impériale démontre les liens organiques existant entre ports en situation coloniale et globalisation.

Un des premiers actes des colonisateurs quels qu’ils soient (Européens, Japonais, Ottomans, Américains…) est souvent la fondation de ports. La colonisation européenne des époques moderne et surtout contemporaine entraîne donc la création, ou le développement de ports dans les régions ultramarines nouvellement conquises. Par ailleurs, la création de ports coloniaux, parfois de simples comptoirs, peut aussi précéder – de plusieurs siècles dans le cas des côtes africaines ou des comptoirs chinois – et préparer la colonisation. Ces ports sont alors le lieu par excellence où se joue la fameuse « transaction hégémonique » chère à Jean-François Bayart et Romain Bertrand2 .

Ces ports firent l’objet de nombreuses études avant même que le processus de décolonisation ne soit engagé mais il s’agissait pour la plupart de monographies urbaines, souvent conduites par des géographes. Certes, il existait bien des synthèses économiques mais à fin de propagande autant que d’informations stratégiques pour les entreprises et les milieux d’affaires. Ces travaux tendaient à montrer la place spécifique que tel ou tel port occupait dans ce que l’on concevait comme un système impérial. Ces productions connurent leur apogée dans les années 1930 alors que les métropoles se tournaient vers leurs empires comme échappatoire à la crise internationale et aux phénomènes de protectionnisme qu’elle engendra. Continuer la lecture de Le « port colonial », un concept opératoire pour les historiens des périodes moderne et contemporaine ?

  1. Les 11 et 12 mai prochain. []
  2. Jean-François Bayart et Romain Bertrand: « De quel « legs colonial » parle-t-on?  », voir en ligne : [www.fasopo.org/publications/legscolonial2_rb_1206.pdf] []