Archives par mot-clé : africanisme

Remarques sur le lancement de l’Idaf : Institut des Afriques ou musée de la colonisation ?

Une belle soirée au Rocher de Palmer1, un magnifique programme musical et chorégraphique illustrant la créativité des artistes des Afriques qui travaillent chez nous, à Bordeaux et en Aquitaine, un public réceptif, un soutien confirmé du président de la Région qui a été avec nous depuis le début, mais puis-je, sans vouloir gâcher la fête, exprimer une réserve ? Pascal Blanchard, emporté par sa verve, a semblé oublier qu’il était là pour lancer un institut des Afriques et pas un musée de la colonisation, dont il a déploré à juste titre l’absence en France. Il est bon de rendre conscients de ces absences ! Puis-je me permettre de noter que l’orateur a tout axé sur le la clarification des enjeux mémoriels, ce qui n’est qu’une partie de l’Institut : n’oublions pas que notre projet doit s’appuyer sur une base scientifique originale et reconnue pour pouvoir intervenir dans le champ culturel et politique. Il est bon que de tels débats entrent dans le grand public, dans la grande salle du Rocher, mais il faut les mener dans le respect des divers partenaires. L’Institut a une forte composante universitaire et scientifique, qui ne doit pas rester discrète et qui en est le socle : c’est justement pour ces échanges, ces projets en communs, ces débats avec la société  » civile » qu’il a été créé. Il doit construire une connaissance fiable sur l’Afrique, grâce au CNRS, et à une coopération internationale, européenne en particulier. L’Institut doit produire des travaux et des œuvres pour que nous puissions, ensuite, médiatiser ce travail ; tous ces points ne concernaient que peu l’orateur et je le déplore : il n’a même pas semblé entendre une question sur ce point. L’histoire de l’Afrique ne commence pas avec les entreprises coloniales françaises.

Cette réduction de l’intérêt de connaissance à notre place en Afrique est une erreur de perspective. En somme, il convient de pouvoir raconter l’histoire de l’Afrique depuis longtemps, et pas seulement l’histoire coloniale.

Les études sur l’Afrique, l’africanisme en somme, les voies qu’il a ouvertes, les impasses dans lesquelles il s’est engagé, la difficulté à trouver un langage pour faire partager ses questionnements sont aujourd’hui un terrain d’interrogations épistémologiques. Il nous faut une démarche de recherche qui n’hésite pas à prendre des risques, à dialoguer avec les sujets de ses investigations, à remettre en cause nombre de propositions qui fondèrent les épistémologies racistes. Le nouveau siècle offre un vaste champ à nos enquêtes et de nouveaux chercheurs proposent un nouveau regard sur les questions africaines ; certains sont parmi nous ! Continuer la lecture de Remarques sur le lancement de l’Idaf : Institut des Afriques ou musée de la colonisation ?

  1. Salle de spectacle situé à Cenon, près de Bordeaux. []