Tous les articles par lfourchard

Victoire de l’opposition à l’élection présidentielle du Nigeria : quand la surprise défie les obsessions médiatiques

Décidemment, la surprise en politique reste difficile à intégrer à l’analyse. Ni les chercheurs ni les médias n’ont vu venir l’évènement le plus improbable de l’histoire politique récente du Nigeria : la victoire du principal parti d’opposition, le All Progressive Congress (APC) emmené par Muhammad Buhari, contre le président sortant Goodluck Jonathan et le parti présidentiel (le People’s Democratic Party, PDP) au pouvoir depuis 1999. L’APC l’a emporté avec 15,4 millions de voix (53,9% des voix) contre 12,8 millions de voix pour le PDP (44,9%). Au Nigeria, alors que les sondages des derniers mois donnaient les résultats les plus contradictoires, de nombreux commentaires affirmaient que Jonathan ne pouvait pas gagner les élections. Ayant suivi les élections présidentielles précédentes, j’avais quelques difficultés à accorder un peu de crédit à ce genre de déclarations qui prophétisent la victoire de l’opposition pour découvrir au lendemain des élections que le PDP tient toujours le pays. Si les analyses ex post vont bientôt fleurir, tentons ici de voir comment les effets de loupe médiatique grossissant à l’excès la focale sur ce qui constituerait l’essence du Nigeria – Boko Haram, une violence et une corruption endémique, la désorganisation administrative, l’opposition d’un nord islamique à un sud chrétien – ont escamoté des transformations sociales et politiques moins visibles mais plus durables du champ politique.

Les élections présidentielles de 2015 constituent peut être une énigme à trois questions. Comment un pays qui, au cours de l’année passée, a connu un conflit d’une ampleur considérable parvient à organiser une élection crédible ? Comment un pays connu pour son incapacité chronique à fournir des services de base parvient à organiser la plus grande élection par carte biométrique du monde ? Comment un ancien dictateur de 72 ans qui n’a jamais réussi à se faire élire en vient à incarner l’espoir d’une alternance démocratique ? Continuer la lecture de Victoire de l’opposition à l’élection présidentielle du Nigeria : quand la surprise défie les obsessions médiatiques